Psychosomatique

Vous êtes ici :

psychosomatique

Le trouble psychosomatique se définit comme une pathologie somatique dont la dimension psychologique est prépondérante. La compréhension individuelle de ce trouble permet sa résolution.

Ma définition s’appuie sur mes observations depuis plus de dix ans. Deux concepts psychanalytiques sont nécessaires pour la comprendre : l’interprétation et l’inconscient.

Supposer qu’une maladie est psychosomatique est une interprétation. C’est traduire dans un système causaliste un ensemble de signes et/ou donner un sens.

La causalité psychosomatique échappe souvent au patient. Même s’il lui arrive de trouver un bénéfice secondaire dans son symptôme, la gêne est presque toujours plus importante, au moins consciemment.

L’utilisation du concept d’inconscient rend mieux compte des mécanismes qui peuvent être  en jeu. Le symptôme entendu comme formation de compromis, comme accès permis à la conscience pour un élément refoulé, remplace la causalité biologique qui fait défaut.

Dire : « La peau est le miroir de l’âme » c’est sous-entendre un mécanisme biologique d’influence de l’esprit sur le corps. C’est donner à des réalités physiologiques, type rougir, transpirer, des traductions de manifestations psychiques dans le corps. Alors qu’on peut faire de la tachycardie sans être inquiet, par exemple.

Pour faire le point sur ces questions, vous pouvez me joindre au 06 12 78 15 95.

Joël Pacoret

29, rue de Boulets

75011 Paris

Métro Rue des Boulets ou Nation

_________________________________________________________________________________________

* En savoir plus :
Eléments de pensée psychosomatique
Dans ma pratique à La Roche-Posay, par les rencontres avec les enfants et les adultes porteurs de maladies dermatologiques, j’ai été amené à formuler une théorie d’écoute de l’influence du psychique sur le somatique et réciproquement… Lire la suite