Psychologies magazine mars 2017

Vous êtes ici :

 

 

La beauté sur le divan : Ma peau est irritable.

Rougeurs, sensations de tiraillement… Un seuil de tolérance si bas que n’importe quoi peut provoquer une réaction désagréable. Bref, vous êtes à fleur de peau.

À l’origine.

Cet état en général provisoire peut toucher tous les épidermes. Il arrive que de mauvais choix cosmétiques, des variations importantes de température, le stress ou l’alimentation causent une sécheresse qui fragilise la peau « À part quelques rougeurs, la dermatose de Kligman -c’est son nom savant- est invisible » explique Catherine Braeken, dermatologue conseil chez Mixa. « Les personnes décrivent des sensations mais peu de symptômes se voient à l’examen » indique Joël Pacoret, psychologue. « Cela ouvre la porte à une interprétation psychologique chez le patient et son entourage. Et si personne ne croit à la description qu’il fait, cela peut le rendre encore plus vulnérable… et alimenter la dermatose ».

Pour bien panser.

Pour réparer le film hydrolipidique, utilisez des cosmétiques neutres, avec peu de principes actifs et sans conservateurs. « Sur la peau en bonne santé vivent en harmonie un million de microbes par centimètre carré: or là le microbiome cutané est également altéré » précise le docteur Braeken. L’eau thermale ou de source contribue à rééquilibrer cette flore protectrice. « Prendre soin de soi, choisir les bons produits fait partie de notre fonction barrière psychologique » note Joël Pacoret. « Les troubles somatiques viennent souvent signaler quelque chose : en général le corps ne parle pas pour ne rien dire. Cela peut être l’occasion de s’interroger sur soi ».

 

 

FullSizeRender