Article magazine Top santé

Vous êtes ici :

« Joël Pacoret, psychologue clinicien, anime une séance de jeux avec les petits. Difficile à vivre, tant pour soi que pour les autres, lʼeczéma a souvent des répercussion sur le plan psychologique et sur lʼambiance familiale. «Cet atelier sert à échanger avec les enfants de façon très spontanée, sur leur difficultés à dormir ou sur le grattage, explique le psychologue. Mais au cours des jeux il peut mʼarriver de détecter une difficulté plus profonde. Dans ce cas une consultation permet de recevoir la famille de façon confidentielle et dʼapprofondir la discussion».

Le vécu de la maladie est en effet complexe, sans se lʼavouer complètement, certains parents acceptent mal le fait dʼavoir un enfant différent. Dʼautres, qui ont de lʼeczéma, se sentent coupables de lʼavoir transmis. Les enfants, parfois, se comportent chez eux en petits tyrans. La consultation psy sert alors de médiation. “Dans tous les cas, conclut le psychologue, il ne faut ni dramatiser lʼeczéma ni surprotéger lʼenfant. Mais le rassure grâce à de petite phrase du type :” On sait bien que ce nʼest pas de ta faute”, “Si nous devons te priver de tel aliment, ce nʼest pas pour te punir”… Pour quʼil vive au mieux son eczéma.”

Article “Quand lʼeau soigne lʼeczéma des petits” Carole Garnier Top santé mai 2006

Voir l’article en pdf