Sevrage tabagique

Vous êtes ici :

sevrage tabagique

Défumer c’est déconstruire le comportement tabagique. 

Il s’agit de traiter les symptômes du manque de cigarette : troubles de l’humeur (irritabilité, tristesse), perte de motivation mais aussi troubles du comportement alimentaire. En tant que tabacologue, j’examine ces difficultés pour venir à bout de la dépendance physique.  En tant que psychologue, je traiterai avec vous la dépendance psychologique pour défumer.

Joël Pacoret Psychologue« Jacqueline a 70 ans et fume depuis plus de 50 ans quand sa cardiologue me l’adresse pour sevrage tabagique suite à un pontage vasculaire. Elle consomme plus d’un paquet par jour et ne voit pas comment elle pourrait s’en passer. Je lui parle de défumer. Elle n’est pas convaincue mais l’idée d’un arrêt progressif et d’un accompagnement psychologique lui semble possible »…(lire la suite)

Le détail de la théorie psychologique de ma pratique se trouve en bas de page, mais vous trouverez ci-dessous quelques éléments résumés.

tabacLes mécanismes en jeu sont complexes et paradoxaux, ils sont majoritairement inconscients. Cette idée va permettre d’avancer dans la compréhension spéculative du fumeur. Le comportement que décrit le patient n’est pas le seul levier que l’on pourra actionner : il existe des motifs pulsionnels sur lesquels on pourra agir en les rendant accessibles pour défumer. Par exemple, la cigarette, portée à la bouche, réactive le plaisir oral, proche de celui de l’alimentation. Elle peut être à l’origine d’une modification des habitudes alimentaires lors de l’arrêt pour compenser une satisfaction orale.

On peut aussi noter que la cigarette a un mode d’action anxiolytique paradoxal (donc de type inconscient) : elle cristallise une anxiété diffuse que le fumeur tente d’éteindre en allumant une cigarette. Et c’est parfois le simple contact du paquet dans la poche qui suffit à les apaiser.

On observe donc un clivage du moi chez le fumeur. Ce concept ouvre un espace de compréhension du ressenti subjectif du patient fumeur. Il devient possible de creuser chacune des pulsions sans chercher à les opposer en essayant de comprendre pourquoi le patient présente cet équilibre psychique.

Les patients que je rencontre me posent toujours de nouvelles questions. La fonction du tabacologue est de faire en sorte qu’ils trouvent “leur” solution.

Vous pouvez me joindre au 06 12 78 15 95.

Joël Pacoret

29, rue des Boulets

7501 Paris

Métro Rue des Boulets ou Nation

 

_________________________________________________________________________________________

* En savoir plus :
DIU de Tabacologie de Joël Pacoret – 2010
La psychanalyse : une théorie fumeuse en tabacologie ? Psychologue de formation psychanalytique, je me suis intéressé, lors des enseignements du DIU de Tabacologie, aux approches psychothérapeutiques évoquées par les différents intervenants…

Article Métro  septembre 2015Es hora de dejar el tabaco Septiembre es el mejor mes para dejar el hábito. Según una investigación realizada por el Ministerio de Salud de Francia, un 60 por ciento de los fumadores hacen un esfuerzo por dejar de fumar durante esta época. Metro analiza los métodos que realmente te ayudarán a dejar el cigarrillo. 

Article Métro  septembre 2015 : Choose the right quit smoking method for your personality. Personality has a bigger role than you think when it comes to which method of quitting smoking is best for you. We asked an expert about how to tackle the problem.

Article feminibio mai 2017 :  L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que d’ici 2020, le tabac sera la principale cause de décès et d’incapacité, avec plus de 10 millions de victimes par an.